Enquête SFSPO2020-05-29T18:29:31+02:00

RENONCEMENT AUX SOINS DES FRANÇAIS PENDANT LA PÉRIODE DE CONFINEMENT : BOMBE À RETARDEMENT SANITAIRE ?

LA SFSPO, À LA DEMANDE DES ASSOCIATIONS DE PATIENTS ET AVEC LE SOUTIEN INSTITUTIONNEL DE CERTAINS LABORATOIRES PHARMACEUTIQUES, REVIENT SUR L’IMPLICATION DES PHARMACIENS.

Les pharmacies, réparties sur tout le territoire, ont durant la période inédite que nous avons traversée, participé 6 jours sur 7 à l’accueil des patients-usagers et sont restées un espace de santé de proximité indispensable.
Malgré une baisse d’activité des pharmacies dont la moyenne se situe autour de 20%*, l’ensemble des équipes officinales s’est mobilisé fortement pour apporter au mieux des réponses aux questions des patients et continuer à délivrer les traitements notamment aux patients atteints de pathologies chroniques.
Les pharmaciens et leurs équipes participent chaque jour à l’accompagnement des patients et usagers dans le parcours de soins et parcours de vie.

Le ministère de la santé a très rapidement autorisé le renouvellement par les pharmaciens des traitements chroniques à partir des ordonnances précédentes même périmées et la téléconsultation par les médecins pour la prise en charge des patients malade du Covid mais aussi pour tous patients.

Afin de mesurer l’impact de ces mesures sur le quotidien des pharmaciens et de leurs patients, la SFSPO a menée une enquête flash en semaine 17, où près de 2100 pharmaciens ont répondu. Parmi les enseignements tirés, nous constatons que les renouvellements des ordonnances concernaient

majoritairement les pathologies cardiovasculaires, diabétiques et asthmatiques. De plus, lors de ces renouvellements, près de 98% des pharmaciens ont conseillé aux patients de prendre contact avec leur médecin traitant.

La SFSPO souligne que certaines pathologies chroniques peuvent être asymptomatiques et bien que les patients puissent se sentir « en bonne forme » la maladie insidieusement s’installe.

C’est pourquoi, la SFSPO souhaite alerter et sensibiliser largement le grand public en mettant en place des actions coordonnées avec les médecins traitants afin de poursuivre les dispositifs utilisés lors du confinement (télémédecine, renouvellement d’ordonnance, …) d’en faire évoluer les contours pour répondre au mieux aux demandes des associations de patients, tout en garantissant la sécurité des soins.

Ce sont tous les acteurs de la chaine du soin qui doivent s’unir pour soutenir et accompagner les patients dans le bon usage, l’observance de leurs traitements. Il est important de souligner le rôle essentiel de tous les professionnels de santé dans l’accompagnement au quotidien de leurs patients, d’autant plus en période de crise sanitaire.

Ainsi pharmaciens et médecins traitants émettront en concertation des propositions soutenues par les patients.

PAROLE DE PATIENTS


Avec le soutien institutionnel de